Comment entretenir un escalier en bois ?

Retour
6 août 2020

Opter pour l’installation d’un escalier en bois lors de la construction ou la rénovation d’une maison est un excellent choix : à la fois résistant et noble, esthétique et élégant, il apportera un cachet certain à votre intérieur, en plus d’une garantie de qualité et de durabilité.

Son entretien, peu exigeant mais néanmoins essentiel, comporte quelques subtilités à maîtriser afin de conserver son état optimal. Voyons ensemble lesquelles dans cet article Maison du Menuisier !

Les exigences d'entretien d’un escalier en bois

Les qualités du bois sont incontournables : résistance, investissement à long-terme, noblesse, apparence esthétique… Mais c’est un matériau vivant, qui bouge et se modifie avec le temps et en fonction des caractéristiques ambiantes. L’âge, l’air, l’humidité, la température, les saisons, les parasites et l’usage vont avoir un impact l’état de votre escalier.

Puisque l’escalier en bois réagit à l’environnement et se métamorphose à travers les années, il faut en prendre soin pour le protéger et conserver tout son éclat sur la durée !

Une fois la routine, la fréquence et la technique mises en place, ce processus ne vous demandera ni beaucoup de temps ni beaucoup d’efforts. Savoir comment entretenir un escalier en bois, c’est en garantir l’esthétique et la qualité sur le long-terme.

Nettoyer escalier bois

Comment nettoyer un escalier en bois?

Avec quoi nettoyer un escalier en bois ?

L’étape d’entretien d’un escalier la plus simple et la plus courante consiste en un nettoyage classique bien qu’adapté aux caractéristiques du bois. L’idéal est d’utiliser un chiffon humide ; attention de ne pas mettre d’eau en trop grande quantité, ne faisant jamais bon ménage avec le bois.

On peut aussi dépoussiérer fréquemment à sec afin de limiter au maximum l’encrassement de la matière. Les produits de nettoyage sont déconseillés car, chimiques ou naturels, ils risquent de modifier la couleur du bois ou de le tâcher.

Un entretien d’escalier régulier ne vous coûtera rien et nécessitera très peu de temps, tout en optimalisant la conservation de l’état de votre escalier.

Escalier en bois : se débarrasser des taches et des trous

Le bois craque et bouge, ce qui occasionne quelquefois des trous ou de petites fissures. Utilisez de la colle à bois pour combler ces petites cavités. Choisissez la couleur de colle la plus proche de celle de votre escalier. Après durcissement, poncez légèrement et retrouvez une surface parfaitement lisse.

Malgré toute votre attention, il est difficile d’éviter toutes les tâches. Dans la mesure du possible, n’utilisez pas de produit de nettoyage mais privilégiez un ponçage léger qui permettra d’effacer aisément les taches en surface. Sans résultat, dirigez-vous alors vers une huile, ou de la térébenthine, à appliquer avec un chiffon. L’entretien de votre escalier en bois et la disparition des tâches et des trous lui rendront son apparence initiale et son éclat naturel.

Protéger escalier bois

Protéger : cirer ou vernir son escalier en bois ?

Pour parfaire l’apparence de votre escalier et assurer sa protection dans le temps, la dernière étape est de le cirer ou de le vernir. En fonction de l’essence de bois que vous avez choisie ainsi que de vos préférences visuelles ou pratiques, chaque technique comporte ses avantages.

Le vernis, ou mieux encore la vitrification, apporteront une protection optimale pour plusieurs années. La cire, quant à elle, conserve l’aspect naturel du bois mais fait partie d’un processus à renouveler une ou deux fois par an.

Les escaliers Maison du Menuisier constituent une réelle plus-value pour l’esthétique et l’atmosphère de votre maison. Entretenus régulièrement, ils sublimeront votre intérieur pour de longues années !

Partager l'article